Blog

Comment choisir une activité sportive ou culturelle pour votre enfant ?


La rentrée vient de commencer et il faut trouver des solutions pour occuper vos enfants. Et pourquoi ne pas les inscrire à une activité sportive ou culturelle ?

Le sport est indispensable au développement physique et psychomoteur de l’enfant. Une activité culturelle peut aussi lui être bénéfique pour son épanouissement. Dans le choix de l’activité, vous devez aussi prendre en compte la motivation de votre enfant pour poursuivre cette activité durant toute l’année. Comment choisir la bonne activité en fonction de l’âge de votre enfant, son caractère, votre budget?

Des activités adaptées aux âges des enfants

En fonction de l’âge des enfants, certains sports sont à privilégier plutôt que d’autres.

Avant 2 ans, il s’agit plutôt de lui faire faire des activités d’éveil qui vont le stimuler (activités manuelles, des petits jeux, des chansons). Il faudra aussi éviter les écrans (télévision, ordinateur, tablette ou smartphone) même s’il s’agit de jeux éducatifs ou dessins animés.

Dès 2 ans, l’enfant peut faire soit des activités multisports qui lui permettront de tester plusieurs choses et ne pas s’ennuyer, soit des activités repensées pour les plus petits (le baby gym, le baby-basket, la baby-natation). Les activités artistiques (peinture, dessin, éveil corporel, éveil musical) peuvent être aussi conseillées pour son épanouissement.

De 6 à 8 ans, l’enfant peut choisir un sport en particulier en fonction de ses goûts. Pour poursuivre son développement psychomoteur, vous pouvez privilégier les sports individuels comme la natation, la gymnastique, la danse, l’équitation.

De 8 à 12 ans, l’enfant peut commencer à apprendre ce qu’est la compétition en confrontant ses aptitudes à celles des autres. Il peut faire un sport collectif (le football, le basket) ou individuel (les arts martiaux, le cyclisme).

A partir de 12 ans, votre enfant peut se perfectionner dans une activité qui l’intéresse. Il peut éventuellement faire de la compétition non seulement avec les autres membres de son club mais aussi au niveau régional et national.

Pour apprendre à jouer d’un instrument, cela varie en fonction de l’instrument de musique choisi. Vers 7 ans, l’enfant peut commencer une formation musicale car il commence déjà l’apprentissage de la lecture et l’écriture. Par contre certains instruments demandant à avoir du souffle (comme le saxophone ou la clarinette) ne peuvent se faire que vers l’adolescence.

Un caractère, une activité

Votre enfant peut aussi avoir un caractère plus introverti ou plus extraverti. En fonction de cela, il sera plus à l’aise pour certaines activités. Voici quelques conseils :

Si votre enfant est un peu distrait ou maladroit, vous pouvez lui proposer des activités créatives et artistiques comme les arts plastiques, l’expression corporelle ou le cirque pour travailler la concentration et s’exprimer autrement. Avec la natation, votre enfant n’a aucun risque d’être maladroit car tout le monde est au même niveau dans l’eau.

Si votre enfant est un peu timide, le fait de s’occuper d’un animal pourra lui permettre de nouer une relation avec un confident et gagner en confiance. Il pourra aussi faire un sport collectif pour apprendre à aller vers les autres dans une ambiance bonne enfant. Le dessin, la peinture ou encore le bricolage peuvent être aussi le moyen pour lui de s’exprimer.

Si votre enfant est un peu bagarreur, les arts martiaux lui permettront de canaliser son énergie et de découvrir des règles de vie. Les sports d’équipe comme le rugby, le football le handball peuvent aussi lui apprendre à penser en mode équipe et non en mode individuel. Les activités en plein air (VTT, escalade, scoutisme) peuvent aussi lui être bénéfiques pour évacuer son trop plein d’énergie.

Si votre enfant est un peu capricieux, il vaut mieux l’orienter vers un sport de loisir au lieu d’un sport de compétition pour éviter qu’il n’accepte pas de perdre.

Si vous avez du mal à choisir avec votre enfant son activité, vous pouvez vous orienter vers les cours multisports qui permettent d’essayer plusieurs sports et de changer à intervalle régulier.

Si votre enfant n’est pas attiré par une activité sportive mais plutôt par une activité culturelle ou artistique, il ne faut pas le culpabiliser car vous souhaitez qu’il fasse les mêmes activités que vous à son âge.

Une activité sportive ou culturelle peut coûter de l’argent

Si votre enfant souhaite pratiquer une activité, il faut que vous pensiez au budget pour faire cette activité.

Pour faire certains sports, il faudra payer, en plus des frais d’inscription au club, une licence qui diffère en fonction des fédérations (parfois entre 15 et 60€).

En fonction des sports, il faudra aussi penser à investir dans des tenues adéquates et des équipements ou matériel spécifique.

Si votre budget est serré, vous pouvez vous orienter vers des associations sportives qui sont référencées auprès des écoles ou des quartiers. Dans ce cas, le montant de l’adhésion se fera en fonction de votre quotient familial et du nombre d’enfants à s’inscrire.

Des aides de financement, des tickets loisirs ou encore des coupons sports existent aussi pour permettre aux enfants de pratiquer une activité sportive, culturelle ou artistique. Il faut se renseigner auprès de la CAF, de votre mairie, de votre région ou de votre Comité d’Entreprise.

Dans votre budget, il faut aussi prendre en compte la proximité géographie pour emmener les enfants faire leur activité et les possibles déplacements dans le cas des compétitions ou des représentations.

Les contre-indications à la pratique d’une activité

Votre enfant a déjà une semaine dense avec l’école. L’activité à pratiquer doit être synonyme de détente et de loisirs. Cela ne doit pas devenir une contrainte qui surcharge l’emploi du temps. Certains parents ont aussi tendance à faire des transferts sur leurs enfants et les poussent à faire ce qu’ils n’ont pas pu faire.

Le médecin du sport rappelle qu’il faut préserver sa santé et que la pratique du sport ne doit pas tomber dans l’excès au risque d’avoir des séquelles. Le médecin peut aussi vous conseiller en fonction de la morphologie de l’enfant sur le sport le plus adéquat.

Le nombre d’heures par semaine pour la pratique d’une activité varie selon l’âge de l’enfant. Il se dépense déjà à l’école durant les récréations et durant les cours de sports. Il ne faut pas non plus en faire trop au risque d’avoir l’effet inverse et de trop solliciter son corps. Il ne faut pas dépasser les 10h de pratique / semaine.

Les bénéfices à la pratique d’une activité sur la santé

Les enfants passent beaucoup de temps devant les écrans et pour les parents, cela est souvent la solution de faciliter. Il faut au contraire pousser les enfants à faire une activité sportive, culturelle ou artistique car en plus d’être bénéfique au niveau de sa santé, cela lui permettra aussi de lier connaissance avec d’autres enfants.

Il découvrira l’effort, l’envie d’apprendre et de se surpasser. Il se découvrira aussi par la même occasion en se confrontant aussi à l’échec.

Pour avoir des renseignements concernant les activités de votre ville, vous pouvez vous renseigner auprès de la Mairie, des MJC (Maison des Jeunes et de la Culture), des CIDJ (Centre d’Information et de Documentation pour la Jeunesse) ou des CRIJ (Centres Régionaux Information Jeunesse), des centres de loisirs, des associations de l’école de votre enfant, des conservatoires et théâtres.
Votre entourage peut aussi vous recommander certaines activités car ils ont entendu des bons retours.

Autres articles